Letras de Peste Noire - La Césarienne | BUMBABlog

Letras


Letras de La Césarienne de Peste Noire

Más letras de Peste Noire



Sonnet pour dame enceinte

Cette nuit j\'ai rêvé que je mâchais ses yeux
Après avoir crevé par accès de furie
Ta replète panse d\'helminthes blancs nourrie,
Trop prompte à déféquer le fruit d\'un vit sanieux.

J\'ai sucé ton poupon et j\'ai sucé l\'épieu
Qui pour extraire ton ver à demi mûri
S\'enfonçait dans tes chairs humides et pourries
Et drainait jusqu\'à moi le paquet silencieux.

C\'était un bel enfant... Il avait les moignons
De sa mère ! Le teint mortifère et trognon
De ton corps émondé sous la lame qui danse.

Ses cuirs sabrés au gré de ma fantaisie belle
Délicieux exsudaient l\'arôme sexuel
De ces puants mort-nés trop tôt privés d\'enfance
Peste Noire La Césarienne 35493 1758980

Comentarios